Témoignages – Volontaires & Tutrices de l’IJ

« Esprit d’équipe ». S’il fallait choisir les mots qui vont me rester de mes dix mois au Centre Régional d’Information Jeunesse Provence-Alpes, ce sont sûrement ceux-ci.

Dès le début de mon volontariat, en septembre 2015, les cinq volontaires et moi avons été accueillis par une équipe impliquée et chaleureuse. Rapidement, les initiatives ont émané comme par magie de nos six personnalités diverses et complémentaires : une succulente semaine du goût, une journée de lutte contre le SIDA, une journée des droits des femmes pleine d’émotions … Autant d’événements que nous avons montés pièce par pièce, de nos petites mains de plus en plus assurées. Il y a eu la radio aussi. J’ai appris à préparer une émission en équipe, à la coordonner, à préparer des interviews, à co-animer. Pour moi qui veux devenir journaliste, animer des émissions de radio bimestrielles a été une immense opportunité, une sacrée partie de plaisir aussi … de superbes moments partagés avec salariés et volontaires.

Tout au long de ce parcours - car je pense que le service civique est un parcours en soi - j’ai été accompagnée par une tutrice et des professionnels d’une rare bienveillance, attentifs à ce que ces dix mois soient les plus agréables pour nous. J’ai rencontré des personnes qui ont enrichi ma vision du monde. Je me suis sentie utile dans la mission de l’Information Jeunesse, celle de donner à chaque jeune les clés de la vie à laquelle il aspire, pour que chacun ait les mêmes chances d’être ce qu’il veut être. Par ailleurs, j’ai découvert une vie associative locale foisonnante, qui fourmille d’initiatives et d’idées pour rendre la société meilleure.

Mon bilan, c’est que le service civique a été une aventure plus riche que je n’aurais pu imaginer. Une expérience qui a nourri de mille façons mon rêve de devenir une journaliste engagée, combative, et qui, plus que jamais, m’a donné envie de dévorer le monde.

- Maëva, Volontaire en Service Civique au CRIJ Provence Alpes


En arrivant au CRIJ le premier jour j’avais quelques appréhensions et finalement j’ai eu l’impression de faire partie d’une petite famille : tout le monde m’a accueilli les bras ouverts, toujours un petit mot, beaucoup d’écoute et de partage.

Le service civique a surtout été le moyen d’apprendre et de m’épanouir personnellement tout en faisant les choses que j’aime et qui me passionnent.

J’ai fait de l’accueil ce qui m’a permis de pouvoir m’ouvrir un peu plus, mais aussi de l’organisation d’événements ce qui m’a beaucoup plu. J’ai réalisé de nombreuses affiches pour les différents événements et j’ai eu le plaisir de voir le retour très positif de l’équipe et du public.

Le CRIJ m’a marqué et cela restera pour moi un endroit très important qui mérite d’être plus connu car on y trouve toutes les informations indispensables pour nous les jeunes.

J’ai même laissé ma trace en réalisant des peintures dans différents espaces du CRIJ.

Le Service civique permet de s’impliquer, de donner du temps dans une association, c’est ce qui me tient à cœur depuis plusieurs années et c’est pourquoi j’ai choisi un service civique en sortant de mes études et non un emploi. Chaque jeune devrait vivre cette expérience enrichissante !

Le partage, l’échange, la collaboration, l’accompagnement de ma tutrice m’ont permis d’avancer dans la structure et personnellement et je la remercie grandement.

Cette expérience m’a permis de grandir, évoluer, un seul mot MERCI le CRIJ et le Service Civique !

- Maïté, Volontaire en Service Civique au CRIJ Provence Alpes


Ma principale mission au CRIJ, qui est un acteur majeur de l’éducation populaire, a été de réduire la fracture numérique, en utilisant les nouvelles techniques de communication dues à l’arrivée d’internet et des nouveaux outils numériques, participer à la nouvelle image du CRIJ… Faire évoluer l’Information Jeunesse et ses rapports avec son public !

Au CRIJ j’ai pu exprimer ma créativité et valoriser toutes mes capacités !

J’ai aidé à l’organisation, à la conception et à la réalisation d’événements aux thématiques très diverses, comme des forums « job » étudiant, la journée de lutte contre le sida, ou même une exposition pour la journée des droits des femmes !

Pour ce faire le travail en équipe était bien sûr indispensable. Mais nos activités ne s’arrêtaient pas là ! Par exemple nous avions une émission radio bimensuelle spéciale « CRIJ », où je devais écrire et animer une chronique de cinq minutes et qui était enregistrée en studio et diffusée deux fois par mois sur radio « Grenouille » !

Grâce au CRIJ qui possède un bel espace d’exposition, j’ai organisé ma première exposition photographique, avec deux amis artistes, qui avait pour thème « l’espace-temps ». C’était donc la première fois que je montrais mon travail au public, autrement que sur internet, j’étais très content d’y voir beaucoup de monde et que l’on appréciait mon travail, ce qui m’a conforté dans l’idée que je devais continuer dans cette voix..

Tout cela m’aura apporté une nouvelle expérience sociale et humaine avant tout !

J’ai aussi participé à l’accueil du public, j’ai apprécié être au contact des « Jeunes », pouvoir leur communiquer ce que je savais, leur faire part de mon expérience, les préparer au futur, pour un avenir meilleur. Pour moi, faire partie d’une association qui s’occupe de la jeunesse, c’est me rendre service, rendre service aux adultes de demain, être utile à la société, changer positivement nos potentiels car je voyais que nos actions avaient de l’impact !

Cette année en Service Civique m’a donné une certaine stabilité, et m’a permis de me consacrer à l’évolution de mon activité artistique !

- Nicolas, Volontaire en Service Civique au CRIJ Provence Alpes


Cette expérience en tant que volontaire en service civique au CRIJ m’a beaucoup aidé pour mieux appréhender le monde qui m’entoure.

C'est une véritable aventure humaine, qui permet de découvrir des gens de tout horizon : des professionnels, des volontaires, des bénévoles et différentes autres personnes enrichissantes. Tous ont pu m’apporter quelque chose de gratifiant pour me faire avancer dans mon projet d’avenir.

Dans le cadre de l’appel à projet « citoyenneté européenne », nous devions coréaliser avec O2Zone des plateaux télé participatifs avec des jeunes lycéens, des étudiants, des professeurs… Dans ce projet, j’ai aidé dans l’installation, le tournage et le démontage du matériel. Nous avons tourné ces plateaux dans différents lieux de la région PACA ce qui m’a permis de découvrir d’autres endroits que Marseille.

Dans le cadre des événements réalisés avec les autres volontaires du CRIJ, je me suis occupé des photomaton et/ou vidéos maton qui nous permettaient de garder des souvenirs de ces actions. Étant passionné de l’audiovisuel, je me suis impliqué avec beaucoup d’énergie et de motivation dans toutes ces réalisations que j’ai ensuite pu diffuser via les réseaux sociaux du CRIJ (facebook, YouTube etc.). Une belle satisfaction de savoir que d’autres jeunes de partout peuvent voir ces vidéos !

J’ai été accompagné par ma tutrice, elle a été toujours à l’écoute et elle m’a aidé à avancer dans ma mission avec des conseils et une présence chaque fois que cela se révélait nécessaire !

N'oublions pas notamment les salariés qui ont su apporter leur soutien, leur présence et leur bienveillance pour faire face aux quelques difficultés que j’ai rencontrées pour réaliser une mission.

J’ai trouvé que la mission du CRIJ et de l’Information Jeunesse sont très importantes pour permettre à la jeunesse de trouver les réponses à leurs questions. Les jeunes, mais aussi d’autres usagers, peuvent venir dans cette structure pour une information de tout type, pour un vernissage, pour l'utilisation des ordinateurs…

Mais avant tout, le service civique est un voyage à la rencontre de diverses personnes, à la découverte de différents lieux, de multiples structures...L'important n'était pas de connaître ma destination, mais de vivre à fond ce voyage car elle ne se reproduira pas deux fois.
Et comme dirais la môme : « Je ne regrette rien » !

Alors merci au CRIJ et à son équipe de m’avoir permis de vivre cette belle expérience, durant ces 10 mois formidables, qui m’a apporté beaucoup de nouvelles connaissances et de confiance en moi pour aller de l’avant dans mon parcours !

- Yanis, Volontaire en Service Civique au CRIJ Provence Alpes


Je suis Zuzana et j’ai eu le plaisir de candidater sur une position de volontaire au sein du CRIJ Provence Alpes à Marseille. Et quelle chance ils m’ont choisie ! Alors, je me suis bien préparée avant de quitter la République Tchèque et l’aventure de 10 mois pouvait commencer le 3 septembre 2015.

Dès le début j’ai apprécié l’accueil chaleureux de ma tutrice Natacha et de toute l’équipe du CRIJ, y compris les volontaires en Service civique. Peu à peu je découvrais mes missions et projets à faire, le fonctionnement des associations françaises, les réunions interminables, les pauses repas midi et les relations professionnelles avec les partenaires et entre l’équipe.

Avec ma principale mission concernant la citoyenneté européenne j’ai participé et j’ai fait plusieurs projets différents. Nous avons créé les vidéos et plateaux télé sur le sujet de la citoyenneté. Aussi j’avais une chronique dans l’émission Oh Jeunes ! à Radio Grenouille. Il s’agissait de courts reportages avec les jeunes voyageurs de nationalités différentes.

J’ai beaucoup témoigné de mes expériences précédentes et j’ai fait la promotion de la mobilité européenne et internationale auprès des jeunes. En tant premier SVE au CRIJ je suis devenue un peu la star en région PACA ! Néanmoins, j’aimais beaucoup mes missions qui m’ont permis de découvrir le milieu associatif de Marseille et de PACA et de rencontrer des jeunes intéressants et aussi les professionnels des différents métiers.

Au début je n’avais pas du tout l’idée que le travail du CRIJ était autant complexe. Conseiller et aider les jeunes dans tous les domaines possibles de leur vie n’est pas du tout facile, je trouve.

A côté de tout cela, j’ai appris aussi les choses sur moi-même. J’ai un peu plus compris quelle est ma direction pour l’avenir et même si ça se termine maintenant, je sais que si je reviens un jour à Marseille il y aura toujours quelqu’un qui sera prêt à m’aider, me conseiller ou tout simplement avec qui je pourrais aller boire un café.

Merci Natacha, Sylvia, Dina, Virginie, Pascale, Christian, Sylvain, Giulia, Jean, Sandrine, Florence, Claude et tous les autres (ceux que j’ai oublié de nommer) pour ces merveilleux 10 mois au CRIJ !

- Zuzana Volontaire en Service Volontaire Européen au CRIJ Provence Alpes


Le service civique m’a permis de vivre une nouvelle expérience ainsi que d’acquérir de nouvelles compétences. Cela m’a permis d’apprendre à travailler en équipe avec des jeunes volontaires comme moi, mais aussi avec les salariés du CRIJ.

J’ai pu organiser 2 ateliers pour aider un public en apprentissage de la langue française dans leurs démarches administratives, je me suis sentie utile d’aider des personnes en difficulté car c’est quelque chose que j’aime faire au quotidien.

J’ai également participé à l’élaboration d’une journée « Portes ouvertes » au sein du CRIJ pour permettre aux publics de découvrir tous les services que le CRIJ propose, j’ai aimé ces missions car j’ai pu organiser et gérer ces évènements. J’ai participé au salon des métiers et des formations « Métierama » à Marseille, où l’on a pu accueillir des jeunes collégiens et échanger avec eux : c’était sympa, drôle et ça m’a rappelé mon adolescence !

De plus, ma mission principale étant l’accueil au CRIJ, c’est un domaine dans lequel je me sens à l’aise, j’aime énormément le contact avec le public, malgré certaines personnes difficiles à gérer, j’ai toujours su régler les problèmes. J’ai aussi participé aux accueils de groupes qui m’ont également permis d’échanger, d’apprendre et d’orienter les jeunes.

Conclusion :le service civique reste une bonne expérience, cela nous permet d’entrer dans la vie active, de découvrir une structure, d’enrichir nos compétences et d’avoir un esprit d’équipe. J’ai eu l’occasion d’avoir une bonne tutrice qui m’a aidé pour mon avenir personnel et professionnel et qui a su me soutenir et m’encourager quand je baissais les bras.

Si vous hésitez à faire votre service civique, tentez votre chance !

- Sarra, Volontaire en Service Civique au CRIJ Provence Alpes


J'ai débuté mon service civique au PIJ Centre Social « Les Oliviers » de Saint-Martin-de-Crau en janvier 2016 pour une durée de 6 mois.

Pour tout avouer, j'avais du mal avec la communication, étant de nature timide et réservée.

Contre toute attente, avec les encouragements de ma tutrice et de l'équipe, j'ai réussi à passer outre et à me détendre, grâce à ça, j'ai pu rencontrer de merveilleuses personnes, des gens que je n'aurais probablement jamais eu l'occasion de rencontrer en dehors de ce Service Civique de par l'âge, leur statut...

J'ai pris conscience que l'on pense que les choses qui nous semblent énormes peuvent être simples et que les petites choses que nous croyons anodines peuvent être enrichissantes et nous apportent beaucoup, autant à nous qu'à ceux à qui on donne de notre temps.

Le Service Civique est appelé « Mission de service civique » comme son nom l'indique. J'ai tout au long de mon Service Civique été en mission et j’ai participé à toute les actions du PIJ du pôle jeunesse du « Centre Social les Oliviers » : forum des métiers, jobs d'été, atelier un avenir plus net, création du court métrage « Le casting » …et bien d'autres choses !

Tout cela m'a permis de comprendre toute l'organisation qui se cache dans une association et de découvrir le fonctionnement du PIJ-pôle jeunesse, centre aéré, crèche...

Informer, échanger, rendre service, créer des divertissements pour les jeunes, sont des mots que nous devons mettre en place au quotidien et qui deviennent des choses que nous faisons automatiquement, car ce sont des valeurs que nous prônons tout au long de notre mission.

Si je devais vous donner quelques mots pour décrire mon service civique ils seraient les suivants :

"Le contact des autres nous aide bien souvent à mieux nous comprendre nous-mêmes."

- Meg, Volontaire au au PIJ Centre Social « Les Oliviers »


Je suis arrivée au CRIJ Provence Alpes en ignorant tout de l’Information Jeunesse. Ce service civique m’a appris à m’adapter aux diverses demandes tout en me permettant de m’épanouir. Il a été autant enrichissant sur un plan professionnel que personnel. On m’a également laissé une grande liberté d’expression.

Aujourd’hui je suis prête à affronter le monde professionnel et à rentrer dans la vie active.

- Claire, Volontaire en Service Civique au CRIJ Provence Alpes


J’ai accompagné Nicolas dans cette mission. C’était ma première expérience de tutrice. Au début de la mission, j’ai investi du temps pour la préparation de l’accueil des volontaires. J’ai constaté que ce temps était nécessaire pour un accueil réussi. De plus, les outils qu’on a mis en place vont nous servir pour les prochains accueils de volontaires.

C’est très enrichissant et stimulant d’être au contact des jeunes, j’ai transmis mes connaissances mais j’ai aussi beaucoup appris. C’était très valorisant de voir Nicolas devenir plus indépendant, plus autonome, cela m’a permis d’être plus confiante dans mon rôle de tutrice.

Je pense que le tuteur a un rôle important et doit être bienveillant. Il doit rester vigilant et continuer à faire le point régulièrement avec le volontaire ce qui permet de déceler plus rapidement les difficultés éventuelles.

Pour mieux accompagner le prochain volontaire, j’ai décidé de participer aux prochaines sessions de formation de tuteur service civique proposées par la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion sociale). Par l’échange de bonnes pratiques avec les autres tuteurs, on ne peut que ressortir plus outillés et prêts à accompagner les volontaires dans leur parcours d’engagement.

- Dina, Tutrice au CRIJ Provence Alpes


Devenir tutrice d’une ou d’un volontaire en service civique est une expérience très enrichissante. Accueillir une personne jeune, volontaire, engagée, permet de porter un autre regard sur son travail et les missions de sa structure.

C’est la troisième fois que je réalise cette expérience de tutorat dans le cadre du service civique. Il est certain que cela demande à chaque fois du temps pour organiser le contenu de la mission, planifier, suivre et encadrer les actions du ou de la volontaire. Il y a donc toujours un grand nombre de questions : comment vais-je m’organiser ? Quels outils utiliser ? Vais-je avoir le temps ?...

Mais cet aspect chronophage et ces questionnements ont été progressivement balayés par l’énergie et le dynamisme de ces volontaires. Je m’aperçois que leur arrivée dans notre équipe nous permet de renouveler notre fonctionnement, de se remettre en question, d’apporter un plus à l’ambiance de travail et à l’équipe … nous sortons ainsi de nos habitudes !

La volontaire que j’ai accompagnée a mis en place une « Journée Portes Ouvertes » et a créé des ateliers d’aide aux démarches administratives à destination des femmes néo-arrivantes. Ces expériences lui ont beaucoup apporté sur le plan de l’autonomie et de la confiance en soi. Elle était satisfaite de voir que les retours du public étaient positifs et que son investissement avait été très utile. Organiser, communiquer sur ses actions et voir leur impact l’ont réellement aidée pour « rebooster » son projet professionnel et lui redonner confiance pour des entretiens de recrutement qu’elle avait obtenu entre temps.

Le service civique est un vrai plus pour le parcours de ces jeunes, c’est important de les accompagner et de leur consacrer du temps afin de leur apporter un coup de pouce pour la réalisation de leurs projets.

En ce qui me concerne je vais à nouveau être tutrice pour la rentrée à venir, je suis certaine que cette expérience va une fois encore m’apporter beaucoup sur le plan technique et surtout humain.

- Virginie, Tutrice au CRIJ Provence Alpes


Depuis 2010, j’ai eu la chance de pouvoir accompagner Benjamin, Cynthia, Claire, Maëva (en service civique) et Zuzana (en SVE) sur des missions différentes au sein du CRIJ Provence Alpes.

Par leurs profils, leurs parcours et leurs attentes très divers, les volontaires sont pour moi une source de richesse, de jeunesse et d’inspiration.

Ils me permettent aussi de remettre en question ma façon de travailler, d’informer, d’animer et donc d’évoluer pour être au plus près des attentes des jeunes.

Par leurs remarques ils me permettent aussi de faire évoluer mes pratiques de tutorat.

Le suivi n’est pas toujours facile car il faut lier son activité professionnelle au suivi des jeunes. Ce suivi et la communication sont indispensables pour le bon déroulement de la mission et c’est parfois difficile d’y dédier le temps souhaité. Il faut équilibrer les tâches à effectuer, qu’elles soient bien en lien avec les autres volontaires, les salariés. Il faut être disponible pour toute question, interrogation.

Ces efforts sont fortement récompensés par le partage, les échanges professionnels mais aussi personnels avec les volontaires.

Je suis touchée par l’engagement de ces jeunes qui choisissent de partager leur temps, leurs compétences, leur enthousiasme, leurs idées. Chaque volontaire laisse son empreinte et apporte sa pierre dans la réalisation du projet du CRIJ.

Je trouve indispensable de veiller à ce que le volontaire soit force de proposition et d’essayer de faire en sorte de réaliser leurs idées avec les moyens disponibles.

Accompagner ces jeunes donne du sens à mon travail d’informatrice jeunesse, d’animatrice Europe et vie étudiante. J’ai pu, grâce à ce tutorat, partager avec ces jeunes engagés un moment de leur parcours de vie.

- Natacha, Tutrice au CRIJ Provence Alpes


Salariée du CRIJ et tutrice d’une volontaire en service civique pour la première fois, j’ai apprécié de collaborer 10 mois avec une équipe de six jeunes très impliqués et très enthousiastes.

Ils se sont vite intégrés à l’équipe de salariés et ils ont su tout de suite proposer de nouvelles animations pertinentes pour l’association.

À l’arrivée des volontaires, nous avons consacré du temps à la mise en place des missions et il a fallu s’organiser au sein de l’équipe des 5 tutrices.
Pour notre deuxième vague de recrutement, nous savons déjà que ce temps de travail est nécessaire.

Au quotidien, il est important de se rendre disponible, d’être à l’écoute, d’encourager les initiatives.
Il faut être vigilant sur la clarté de la mission, sur l’encadrement de la mission et ceci chaque jour.

Au début, j’ai réussi à maintenir le rythme d’un point hebdomadaire et très vite, Maïté est devenue de plus en plus autonome.
Je pense que l’accompagnement d’un jeune volontaire doit être du sur mesure, il faut s’adapter à chaque profil.

Echanger avec ces jeunes m’a permis de me situer en tant que professionnel et parfois de me remettre en question.

Il faut beaucoup communiquer pour éviter des malentendus.
Je pense que j’ai encore beaucoup à apprendre en tant que tutrice, j’espère que j’aurais l’occasion de suivre une formation de tuteur à la rentrée.

Chacun des volontaires a pu amener sa touche personnelle en mettant en avant ses centres d’intérêt et ses savoirs- être : Nicolas pour la photo, Maëva pour ses talents de reporter et d’animatrice radio, Maïté pour le design et la décoration, Zuzana pour sa créativité et son petit accent thèque, Yanis pour la vidéo et Sarra pour ses fous rires et sa gourmandise.

Ils ont contribué à créer une ambiance stimulante au sein de l’équipe de salariés.

De la même manière, ils ont donné une image plus jeune et plus dynamique au CRIJ.

Un grand merci à tous!!

- Pascale, Tutrice au CRIJ Provence Alpes


Accueillir des jeunes volontaires en service civique est une réelle volonté pour le Pij du Pôle Jeunesse du Centre Social « Les Oliviers » de Saint Martin de Crau. Cela va dans la continuité de notre engagement pour et avec les jeunes sur des valeurs tel que le volontariat, l’accompagnement et le soutien d’initiatives et permet de rendre visible les savoirs faire des jeunes engagés dans le champ de la solidarité.

D’autre part, je trouve pertinent que des jeunes puissent apporter leur compétences et dynamisme dans une structure qui à la base leur est dédiée. En tant que tutrice, j’ai veillé à accompagner au mieux Meg, volontaire de janvier à juillet 2016, au PIJ du Pôle Jeunesse. Cette expérience a été très enrichissante, de par les échanges entre Meg et moi sur le plan des actions à mettre en place mais surtout sur le plan humain.

L’apport de nouvelles idées, un autre regard sur le fonctionnement de la structure… De plus, c’est encourageant de voir la volontaire de plus en plus autonome dans sa mission, de voir tous les changements qui s’opèrent entre l’avant et le après service civique, d’autant plus que la mission de Meg est une réussite !

- Élodie, Tutrice au PIJ du Centre Social « Les Oliviers »